Quelques éléments de base sur l’auto-guérison…

 

Le plus grand outil que nous puissions utiliser est nous même.

Ce qui faut savoir sur la base de l’auto-guérison, l’orgonite reste un outil et peux vous accompagner dans cette démarche :

1 – Les sept différents corps de notre Âme

2 – Les quatre lois divines

3 – Le taux vibratoire, et comment l’augmenter ?

4 – La  co-création consciente

5 – La loi d’attraction

6 – L’instant présent

7 -Les peurs et les croyances

8 -Les 5 blessures de l’âme

9 – L’enfant intérieur

10 -Le pardon

11 L’Amour universel

12 -Les bienfaits des mantras

13 -Les bienfaits de chanter des bhajans

14- La pensée créatrice

15 -Charte de l’être intérieur

 

orgonite

 L’auto-Guérison

L’auto-guérison est un trésor que nous possédons en chacun de nous , nos multiples corps ont  la capacités de retrouver un  équilibre , donc de guérir. Tout dépendra de la croyance que nous y mettrons.

 

1 – Les sept  différents corps de notre âme :

1er Le Corps physique C’est le véhicule de notre âme venue expérimenter sur la terre les évènements de la vie. Il nous permet d’expérimenter la Loi Universelle de cause à effet. II est relié au 1er chakra, le chakra racine.

2ème Le corps éthérique c’est lui qui apporte de l’énergie vitale pour le corps physique. Il est relié au chakra 2,  le chakra sacré.

3ème Le corps astral / émotionnel   contient toutes les émotions, tous les souvenirs émotionnels, il  sert à créer et consumer les désirs. Il contient les désirs profonds, c’est aussi le vaisseau qui permet de voyager, ce corps se déplace lors des rêves. Il est relié au 3 ème chakra, le chakra du plexus solaire.

4ème Le Corps mental supérieur Il est le siège de l’intellect, de toutes nos pensées, du raisonnement, de notre conscience primaire. C’est avec ce corps que nous pouvons aussi faire de la visualisation créatrice. Il est relié au chakra 4, chakra du cœur.

5ème Le Corps Causal ou spirituel Il s’agit d’une super mémoire dite intemporelle c’est ici que nous emmagasinons la mémoire de toutes nos vies antérieures, de nos expériences passées, et des acquis dans notre vie actuelle. C’est dans ce plan que sont enregistrées les causes responsables de notre existence. C’est à ce niveau qu’intervient la notion de Karma qui contient les infos des vies intérieures, c’est comme un passeport avec toutes les indications sur les vies et les époques vécues . Il est relié au chakra 5, chakra de la gorge.

6ème Le Corps Bouddhique supra mental Il permet l’illumination spirituelle, d’avoir des visions médiumniques , la connaissance totale de toute chose et d’atteindre la conscience divine. Ce corps permet de rentrer en communication avec nos guides spirituels et nos anges et d’avoir une vision universelle. Il est relié au chakra 6, le 3eme œil.

7ème Le Corps divin c’est celui qui est connecté à la source. Il permet de retrouver, de réintégrer la Conscience Divine et de se dégager du cycle des incarnations dans la totale acceptation d’être une partie intégrante de l’Univers. Il est relié au chakra 7 le chakra  coronal.

Le corps, l’âme, l’esprit et notre vibration si nous désirons évoluer sur le plan spirituel, il nous faut veiller à ce que le corps , l’âme et l’esprit se développent à un même degré. La focalisation est l’outil du corps, la volonté est l’outil de l’esprit, l’amour inconditionnel est l’outil de l’âme.

Nous avons tout en soi, nous sommes des Êtres Spirituels vivant une aventure humaine temporaire.

2 – Les  quatre lois divines :

  • Loi de transfert : Plus je Donne , plus je Reçois en retour
  • Loi de réincarnation : Permet à l’âme de « prendre corps » sur notre planète (ou une autre) à plusieurs reprises afin de vivre des expériences.
  • Loi cause à effet ( karma)  : je récolte ce que je sème
  • Loi d’attraction / d’abondance : J’attire ce que je suis dans la vie

« Tout est énergie » ou « Tout est vibration ».

3 – Le taux vibratoire :

  • Nous sommes constitués d’énergie et tout ce qui nous entoure l’est aussi : les animaux, les végétaux, les minéraux, les lieux et même les objets ! Tout être possède une fréquence de vibration énergétique qui est constituée, de vibrations sur une unité de temps donnée. Le taux vibratoire des humains varie d’un individu à un autre en fonction de son degré d’évolution personnelle et spirituelle. Plus les 4 corps physique, Astral, Mental et Éthérique sont purs, plus le niveau vibratoire est élevé. Ils servent de canal pour un maximum de Puissance. Le taux vibratoire d’un être correspond à son degré d’avancement spirituel. Plus vous vivez en conscience dans votre vie, en accord avec votre être intérieur, plus vous exprimez votre vibration personnelle.

Comment garder son taux vibratoire élevé ?

  • L’orgonite permet de rehausser  le taux vibratoire du lieu mais également de toutes les personnes vivant dans le foyer. Elle permet de comprendre ce qui ne va pas en soi et permet donc d’avoir des prises de conscience et  de guérir. Conscientiser le fait que nos soucis ne viennent pas des autres mais bien de soi permettent de garder notre pouvoir et ne pas le laisser aux autres.

Voici un tableau récapitulatif pour augmenter et surtout garder son taux vibratoire élevé :

Amour Universel Prendre soin de soi Avoir de la gratitude Créer
Respirer consciemment et profondément Prononcer le son OM Se rendre dans un haut-lieu énergétique Prononcer des affirmations positives
Voir le positif en toutes choses Mode de vie équilibré Être créateur de sa vie Se connecter à son cœur/ à son âme
Être dans la joie S’ Aimer pleinement Réciter des mantras Être aligné
Rire, Danser, chanter Prier Méditer Agir/ Objectif
Lire, écouter, écrire Faire ce que l’on aime S’ Ancrer Se nourrir sainement
Le pouvoir des minéraux Pratique corporelle douce Se purifier Sourire
Les symboles La géométrie sacrée Équilibrer les chakras L’orgonite

Ne cherche pas à changer le monde mais choisis de changer

4 – La  Co-création consciente :

Co-Créateurs, « Co– » signifiant que « Vous » et « l’Esprit Saint » ne faites qu’Un ! Nos pensées sont de l’énergie vibratoire très puissante qui pourraient déplacer des montagnes si nous en étions profondément convaincus. Une pensée émet une onde énergétique, scientifiquement mesurable, qui se projette à travers l’Univers. Si cette pensée est émise avec assez de conviction, elle se manifestera dans la forme, tôt ou tard, dans cette vie-ci ou une prochaine.

Le secret pour manifester vos désirs les plus chers est de les visualiser en vous imprégnant de l’émotion qu’ils provoqueraient chez vous s’ils étaient déjà là. L’expression « Aide-toi et le Ciel t’aidera » prend ici tout son sens, votre demande représentant 50% alors que sa manifestation au travers de l’Esprit Saint correspondra aux derniers 50%.

Au fur et à mesure que vous réaliserez être le « metteur en scène » et le « scénariste » de votre existence, vous saisirez que tous les évènements de votre vie, heureux ou malheureux, provenaient en fait d’un choix d’expériences volontaires. Vous êtes le héros d’un « rêve » qui se déroule dans une pièce de théâtre où tous les acteurs sont là pour vous aider à faire l’expérience de « Vous-m’Aime » En reprenant conscience de votre vraie nature Divine, vous réaliserez que Co-Créer votre propre réalité devient de plus en plus simple et rapide, conscient qu’il n’y a rien que vous ne puissiez être, faire ou avoir. Vos doutes et vos peurs, causes d’expériences parfois très douloureuses, seront progressivement convertis en Foi et Confiance afin que votre Vie rayonne de tout votre Amour !

N’oubliez jamais que vous avez droit au meilleur (Amour, Joie, Abondance…), tout en restant humble et rayonnant de gratitude envers le Créateur.

Le nouveau est toujours au dedans et jamais au dehors, tout est en Toi et non au dehors de Toi .

Demandez et vous recevrez

5 – La Loi d’attraction :

La loi de l’attraction est tout simplement la capacité d’attirer dans nos vies ce sur quoi nous nous concentrons. Indépendamment de l’âge, de la nationalité ou de la croyance religieuse, nous sommes tous sensibles aux lois qui régissent l’Univers – dont l’une est la Loi de l’Attraction. C’est la loi de l’attraction qui, à l’aide du pouvoir de l’esprit, peut matérialiser dans la réalité tout ce que nous pensons. Toutes les pensées se transforment en possibilités. Si vous avez sans cesse une vision négative et pessimiste, vous n’évoluerez pas dans la vie. Si vous vous concentrez sur des pensées positives et que vous avez des objectifs à atteindre, vous trouverez un moyen de les réaliser en mettant en place des actions importantes. C’est par la loi de l’attraction, une des plus puissante après celle de l’Amour, que d’innombrables Miracles se révèleront à vous illuminant votre quotidien. La loi de l’attraction explique que « ce qui se ressemble s’assemble » et surtout que « ce à quoi on résiste persiste ». Ainsi, une expérience volontairement choisie par notre Âme sera bien souvent incomprise par notre mental/égo et se reproduira jusqu’à tant que nous en comprenions les leçons, non pas au sens d’une « punition karmique » mais bien plus d’une occasion d’évoluer Spirituellement. Nous nous sentons souvent indigne de recevoir le meilleur de la Vie, ce qui génère un égrégore d’énergies mentales inverse à la demande initiale. Même si « Tout est parfait » car répondant de votre choix, l’Esprit Saint interprétera ce sentiment comme la vraie requête à manifester. Ainsi ne gaspillez plus votre énergie et faites-vous confiance, vous Êtes l’UNique Maître de votre destinée ! En résumé, la compréhension de cette loi de l’attraction vous procurera la liberté de Co-Créer votre vie exactement comme vous la désirez. Une fois que vous redécouvrirez que c’est bien Vous, par l’intermédiaire des pensées et de votre Foi en elles, qui attirez tous les évènements, les gens
ou les circonstances de votre Vie, de nombreux Miracles et synchronicités se produisent au quotidien !

6 – L’instant présent :

Vivre dans le moment présent signifie être en contact avec ce qui se passe à ce moment précis sans s’inquiéter pour le futur, ni penser au passé. On peut planifier son avenir et avoir des projets. Toutefois, il y a une différence entre planifier et s’inquiéter. Si vos pensées sont empreintes de peur ou de culpabilité lorsque vous planifiez quelque chose, il est certain que vous ne pouvez être en contact avec ce qui vous habite profondément. Ainsi, vous n’agirez pas selon vos vrais besoins. Ce sera la peur qui décidera pour vous. Par contre, si l’idée d’un projet futur vous enthousiasme beaucoup, vous prendrez les bonnes décisions durant la planification, car vous serez dans le moment présent. Vous ne ressentirez ni peur ni culpabilité par rapport à vos désirs même s’ils peuvent vous paraître injustes envers les autres par exemple. 

Quand vous vivez dans le moment présent, il n’y a pas d’erreurs dans votre vie, il n’y a que des expériences. Les avantages que vous aurez à être centré seront de vivre pleinement au présent et d’être dans la lumière. C’est dans ces moments que surviendront les bonnes idées et les conseils pour vous diriger vers vos besoins. Restez présent en vous-même en toutes circonstances.

La joie et le moment présent
La joie est un état d’être. Il s’agit de l’état dans lequel nous sommes lorsque nous sommes nous-mêmes. Notre être intérieur prend alors toute sa place et les peurs ou émotions négatives disparaissent. Cet état n’est nul autre que celui d’être là, tout simplement en paix et en harmonie. Il nous amène à vivre le moment présent puisque les tracas passés et futurs s’effacent. Il fait abstraction de toutes formes de pensées, positives ou négatives. Par conséquent, les affirmations positives de confiance, de liberté et de
sécurité deviennent des états équivalents.

7 –Les peurs et les croyances  :

Analyser ses peurs :

La peur est avant tout une émotion qui survient pour vous avertir que vous êtes face à ce que votre cerveau va interpréter comme étant un danger, c’est-à-dire quelque chose qui risque de mal se passer et que vous voulez absolument éviter. Son rôle est donc de vous maintenir dans votre zone de confort pour vous préserver de l’échec et de la souffrance qui l’accompagne. La peur n’est qu’une projection de votre esprit : bien souvent, elle ne correspond pas à la réalité.

 Analyser ce qui se passe en vous : qu’est-ce qui vous effraye exactement ? Qu’imaginez-vous qu’il pourrait se passer ? Identifier vos peurs

Apaiser ses peurs :

La peur peut se montrer très envahissante, au point de prendre le contrôle de votre corps tout entier (au travers de vos émotions) mais aussi de votre esprit , une pensée négative en attire d’autres. Elle va donc tout faire pour vous rappeler aussi souvent que possible qu’elle risque de surgir à tout instant. « La peur d’avoir peur » va finir par s’installer et vous ne réussirez plus à penser à autre chose. Le corps et l’esprit sont étroitement liés : si vous vous sentez mal physiquement (et émotionnellement) alors vous le ressentirez moralement. En portant votre attention sur votre corps, vous aiderez votre esprit à se focaliser sur l’instant présent et à se détacher de vos peurs.

Apprivoisez vos peurs :

Ce qui rend la peur si vicieuse, c’est qu’elle réussit très bien à vous faire croire qu’elle a le contrôle de la situation et à vous éviter de vous confronter à une autre réalité que la vôtre . En vous noyant sous une vague d’émotions que vous ne comprenez pas, elle ne vous laisse pas d’autre choix que de prendre vos jambes à votre cou… passant ainsi à côté de nombreuses opportunités de vous épanouir et de vivre pleinement votre vie. Derrière chaque crainte, il y a un besoin qui s’exprime et qui demande à ce qu’on le respecte : celui d’être soutenue, de se sentir libre, de se réaliser…
Vos peurs sont donc en quelques sortes de précieux indicateurs sur les valeurs que vous avez besoin de (re)placer au cœur de votre vie.En apprenant à les écouter, vous finirez par leur accorder moins d’importance et vous réussirez à poser un regard plus positif sur ce que vous vivez.
Les croyances :
Nous créons chaque jour notre vie à partir de nos croyances. Elles façonnent le rôle de notre personnage et, par conséquent, déterminent les situations et événements vécus, les personnes attirées vers nous et les limites à respecter. À l’origine de nos perceptions, attitudes et choix, elles sont le reflet de notre vie
sociale, amoureuse, professionnelle et familiale. En fait, notre existence est le miroir de ce que nous croyons. Par conséquent, il est important de porter une attention particulière à ces croyances. La majorité d’entre elles sont inconscientes, mais il suffit d’observer notre quotidien, notre entourage, le genre de vie que nous menons pour les identifier. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises croyances. Nous
vivons l’expérience de chacune d’elles de diverses manières. La même conviction peut amener des attitudes et comportements variés selon notre perception et ce qu’elle éveille en nous. Il n’y a pas non plus de bonnes ou de mauvaises façons de faire, penser, agir ou vivre. Il n’y a que différentes expériences.
Certaines de nos certitudes nous amènent à obtenir ce que nous désirons et à vivre en confiance. Par contre, d’autres nous maintiennent dans certaines limites et bloquent notre réalisation.

L’identification des croyances limitatives : La première étape consiste à identifier les croyances à transmuter. Ces croyances sont souvent inconscientes. Par conséquent, cette étape génère des découvertes inattendues. Il suffit de vous arrêter quelques instants, d’être honnête et d’observer objectivement votre vie.

Acceptation de soi : S’accepter tels que nous sommes. Cela signifie de s’aimer sans vouloir se changer. L’amour de soi nous ouvre la porte à l’amour sous toutes ses formes. Il permet d’aimer et d’être aimé sans condition. Il apporte paix et joie en nous ainsi qu’autour de nous.

Acceptation des autres : L’acceptation des autres signifie l’amour des autres tels qu’ils sont et sans attente. Toutefois, l’acceptation des autres passe par l’acceptation de soi, car les autres sont le reflet de nous-mêmes. Par conséquent, le refus d’acceptation des autres avec leurs qualités, défauts, forces et faiblesses peut s’avérer révélateur d’un refus d’une partie de soi.

Acceptation des peurs et des émotions : Les peurs et les émotions liées à ces croyances demandent à leur tour d’être acceptées. Par conséquent, il est préférable de les accueillir plutôt que de chercher à les éviter. Aussi étrange que cela puisse paraître, leur manifestation amène leur libération. Il faut les laisser être ce qu’elles sont et les observer sans jugement.

Acceptation des croyances limitatives : Nous créons notre vie à partir de nos croyances. Par conséquent, il est possible d’en vouloir à certaines d’entre elles puisqu’elles bloquent notre réalisation. Afin de s’en libérer, il faut d’abord les accepter.
Les peurs et les émotions véhiculées par ces convictions nous permettront de savourer la liberté. L’expérience de ces dernières nous amènera à aimer et apprécier ce nouvel état de joie à son apogée.

Acceptation des événements : En effet, lors de certaines situations vécues, nous avons éprouvé des émotions douloureuses qui ont engendré des croyances. Nous n’avons pas accepté l’événement si nous en sommes encore affectés. Nous attirerons vers nous des situations similaires tant et aussi longtemps que persistera le refus d’accepter cette expérience. Sans acceptation, nous revivrons la ou les mêmes émotions avec différents acteurs.

La libération : Une fois la cause  acceptée, les croyances limitatives n’ont plus leur raison d’être et seront donc libérées.
Néanmoins, elles furent d’une grande utilité puisque, par le fait de les avoir expérimentées, nous avons appris ce qu’étaient la souffrance et la peur.C’est d’ailleurs ce qui permettra d’apprécier ce nouvel état de liberté et de paix imminent tant attendu. Par conséquent, remerciez-les de leur utilité et laissez les se dissoudre peu à peu. Vous ressentirez alors une joie envahissante.

Le lâcher-prise :
La peur nous pousse à nous accrocher à des choses, des personnes et des situations familières. En fait, afin de nous sécuriser, nous demeurons cramponnés à des choses parfois inutiles et des situations devenues indésirables. Ces attachements créent un encombrement ne laissant pas de place à la nouveauté. Une fois la porte de notre passé fermée, celle de l’avenir s’ouvre offrant de nouvelles possibilités. Nous goûterons à la liberté au moment où nous serons affranchis de ces liens. La liberté passe par l’ouverture à l’inconnu. Nous croyons parfois savoir ce qui nous convient alors qu’il n’en est rien. Ce qui est mieux pour nous peut être quelque chose dont nous ignorons l’existence. Par conséquent, il est préférable de lâcher prise sur ce que nous souhaitons. le lâcher-prise est souvent mal compris. Il ne s’agit pas de rien faire et d’attendre. Il s’agit plutôt de faire ce qu’on aime sans se préoccuper de l’endroit où cela nous mènera.

Choisir de guérir nos blessures du passé... | Guérir, Citation et ...

8 Les 5 blessures de l’âme -Lise Bourbeau :

 

Blessures Qualités
Rejet Discernement
Abandon Amour
Humiliation Bonne écoute
Trahison Enseignement
Injustice Compassion

1 – La blessure du rejet

Le rejet est une blessure très profonde, celui qui en souffre se sent rejeté jusque dans son droit d`exister
Éveil de la blessure : De la conception à un an. Ne pas sentir le droit d’exister. Avec le parent du même sexe.
Masque : Fuyant
Corps : Contracté, étroit, mince ou fragmenté.
Yeux : Petits, avec de la peur ou impression de masque autour des yeux.
Vocabulaire : “ nul “, »rien « , » inexistant »,  “disparaître”
Caractère : Détaché du matériel. Perfectionniste. Intellectuel. Passe par des phases de grand amour à des phases de haine profonde. Ne croit pas à son droit d’exister. Difficultés sexuelles. Se croit nul, sans valeur. Recherche la solitude. Capacité de se rendre invisible. Trouve tous les moyens pour fuir.  Part en astral facilement. Se croit incompris. Difficulté à laisser vivre son enfant intérieur.
Plus grande peur : la panique.
Alimentation : appétit coupé par les émotions ou la peur, Petites portions. Pour fuir : sucre, alcool ou drogue. Prédisposition à l’anorexie.
Maladies possibles : peau, diarrhée , arythmie , cancer , problèmes respiratoires allergies, vomissement,  évanouissement, coma ,  hypoglycémie , diabète , dépression , suicidaire

2 –  La blessure d’abandon

La blessure d`abandon se situe davantage au niveau du avoir et du faire
Éveil de la blessure : Entre un et trois ans avec le parent du sexe opposé. Manque de nourriture affective ou du genre de nourriture désiré.
Masque: Dépendant
Corps : Long, mince, manque de tonus, affaissement, jambes faibles, dos courbé, bras semblent trop longs et pendent le long du corps, parties du corps tombantes ou flasques.
Yeux : Grands, tristes. Regard qui tire.
Vocabulaire : “absent”,  » seul”,  » je ne supporte pas”,  » je me fais bouffer”,  » on ne me lâche pas « .
Caractère : Victime. Fusionnel Besoin de présence, attention, support et surtout de soutien. Difficulté à faire ou à décider quelque chose seul. Demande conseils et ne les suit pas nécessairement. Voix d’enfant. Difficulté à se faire dire non (à accepter un refus). Tristesse. Pleure facilement. Attire la pitié. Un jour joyeux, un jour triste. S’accroche physiquement aux autres. Psychique. Vedette. Recherche l’indépendance. Aime le sexe.
Plus grande peur : la solitude.
Alimentation : Bon appétit. Boulimique. Aime aliments mous. Mange lentement.
Maladies possibles : Dos, asthme, bronchites, migraines, hypoglycémie, agoraphobie, diabète, glandes surrénales, myopie, hystérie, dépression, maladies rares qui attirent davantage l’attention, maladies incurables.

3- La  blessure d’Humiliation

La blessure d`humiliation est le plus souvent vécue avec la mère Éveil de la blessure : Entre un et trois ans avec le parent qui s’est occupé de son développement physique. C’est en général la mère. Manque de liberté. Se sentir humilié par le contrôle de ce parent.
Masque : Masochiste
Corps : gros, rondelet, taille courte, cou gros et bombé, tensions au cou, à la gorge, aux mâchoires et au pelvis. Visage rond, ouvert.
Yeux : Grands, ronds, ouverts et innocents d’un enfant.
Vocabulaire :  » être digne », » être indigne », » petit », » gros « .
Caractère : Fréquemment honte de lui-même et des autres ou peur de faire honte. N’aime pas aller vite. Connaît ses besoins mais ne les écoute pas. En prend beaucoup sur son dos. Contrôlant pour éviter la honte. Se croit malpropre, sans cœur, cochon ou moindre que les autres. Fusionnel. S’arrange pour ne pas être libre car  » être libre  » signifie  » illimité « . S’il est sans limites, il a peur de déborder. Joue à la mère. Hypersensible. Se punit en croyant punir l’autre. Veut être digne. Vit du dégoût. Honte au niveau sexuel mais sensuel et n’écoute pas ses besoins sexuels. Compense et se récompense par la nourriture.
Plus grande peur : la liberté.
Alimentation : aime aliments riches en gras, chocolat. Boulimique ou plusieurs petites portions. Honte de s’acheter ou manger des  » gâteries « .
Maladies possibles : Dos, épaules, gorge, angines, laryngite, problèmes respiratoires, jambes, pieds, varices, entorses, fractures, foie, glande thyroïde, démangeaisons de la peau, hypoglycémie, diabète, cœur

4 –  La blessure de Trahison

La blessure de trahison est vécue avec le parent du sexe opposé Éveil de la blessure: Entre deux et quatre ans avec le parent du sexe opposé. Bris de confiance ou attentes non répondues dans la connexion amour/sexuel. Manipulation.
Masque: Contrôlant
Corps : Exhibe force et pouvoir. Chez l’homme, épaules plus larges que les hanches. Chez la femme, les hanches plus larges et fortes que les épaules. Poitrine bombée. Ventre bombé.
Yeux : Regard intense et séducteur. Yeux qui voient tout rapidement.
Vocabulaire :  » dissocié »,  » as-tu compris ? »,  » Je suis capable »,  » laisse?moi faire seul »,  » Je le savais »,  » Fais?moi confiance »,  » Je ne lui fais pas confiance ».
Caractère : Se croit très responsable et fort. Cherche à être spécial et important. Ne tient pas ses engagements et ses promesses ou se force pour les tenir. Ment facilement. Manipulateur. Séducteur. A beaucoup d’attentes. D’humeur inégale. Convaincu d’avoir raison et essaie de convaincre l’autre. Impatient. Intolérant. Comprend et agit rapidement. Performant pour être remarqué. Comédien. Se confie difficilement. Ne montre pas sa vulnérabilité. Sceptique. Peur du désengagement.
Plus grande peur : la dissociation ; la séparation ; le reniement.
Alimentation : Bon appétit. Mange rapidement. Ajoute sel et épices. Peut se contrôler lorsqu’il est occupé mais perd le contrôle par la suite.
Maladies possibles : Maladies de contrôle et de perte de contrôle, agoraphobie, spasmophilie, système digestif, maladies finissant en  » ite « , herpès buccal.

5- La blessure d’Injustice

Le rigide cherche la justice et la justice à tout prix. La blessure d`injustice se vit surtout avec le parent du même sexe Éveil de la blessure : Entre quatre et six ans avec le parent du même sexe. Devoir performer et être parfait. Blocage de l’individualité.
Masque : Rigide
Corps : Droit, rigide et le plus parfait possible. Bien proportionné. Fesses rondes. Petite taille serrée par vêtement ou ceinture. Mouvements rigides. Peau claire. Mâchoire serrée. Cou raide. Droit de fierté.
Yeux : Regard brillant et vivant. Yeux clairs.
Vocabulaire : « pas de problème », « toujours/jamais », « très bon/très bien »,  » très spécial », « justement », « exactement », « sûrement », « d’accord ? ».
Caractère:  Perfectionniste. Envieux. Se coupe de son senti. Se croise souvent les bras. Performant pour être parfait. Trop optimiste. Vivant, dynamique. Se justifie beaucoup. Difficulté à demander de l’aide. Peut rire pour rien pour cacher sa sensibilité. Ton de la voix sec et raide. N’admet pas qu’il vit des problèmes. Doute de ses choix. Se compare à mieux et à pire. Difficulté à recevoir en général. Trouve injuste d’en recevoir moins et encore plus injuste d’en recevoir plus que les autres. Difficulté à se faire plaisir sans se sentir coupable. Ne respecte pas ses limites, s’en demande beaucoup. Se contrôle. Aime l’ordre. Rarement malade, dur pour son corps. Colérique. Froid et difficulté à montrer son affection. Aime avoir une apparence sexy.
Plus grande peur : la froideur.
Alimentation : Préfère aliments salés aux sucrés. Aime tout ce qui est croustillant. Se contrôle pour ne pas grossir. Se justifie et a honte lorsqu’il perd le contrôle.
Maladies possibles : Burm out (épuisement professionnel), anorgasme (femme), éjaculation précoce ou impuissance (homme). Maladies finissant par » ite »telles que tendinite, bursite, arthrite, etc. Torticolis, constipation, hémorroïdes, crampes, circulation du sang, foie, varices, problèmes de peau, nervosité, insomnie, mauvaise vision.

La première étape pour guérir une blessure consiste à la reconnaître et à l’accepter, sans pour autant être d’accord avec le fait qu’elle soit là, nous rappelle Lise Bourbeau dans le dernier chapitre consacré à la transformation des masques et à la guérison des blessures.

9 -L’enfant intérieur :

La guérison de l’enfant intérieur est un point central de la guérison spirituelle. L’enfant intérieur est un aspect important sur l’aspect de notre Moi qui s’identifie au corps physique. Il s’agit d’un enfant blessé, égaré de ses blessures issues de notre enfance que nous n’avons pas retravaillées, ni oubliées. Aucune unité ne peut se faire jour tant que l’enfant intérieur n’est pas guéri. Il s’agit le plus souvent de soigner et de ramener en nous les parties fragmentées de notre âme. Si en repensant à votre enfance, des souvenirs vous causent encore à ce jour une douleur émotionnelle, c’est le signe sans équivoque d’une dissociation de l’enfant intérieur. Ces fragments d’âme ne sont momentanément pas à la disposition de votre vie. Ils ont besoin pour réintégrés d’une grande part d’amour et d’une acceptation inconditionnelle.

 

SasayezCom on Twitter: "Commençons la journée avec ce "SASAYEZ ...

10 – Le pardon :

Le pardon apporte la joie, la paix intérieure.

Je pardonne et je n’attends rien en retour, ainsi je libère mon Âme, mon esprit, mon corps, mon cœur.

Par le don de pardon, votre corps émotionnel, mental et éthérique peut être guéri et transformé en un TOUT. Ce qui , a son tour profite à votre corps physique et améliore votre sentiment de bien-être.

Le pardon est un acte très personnel, et il doit venir du cœur. Peu importe que les autres vous pardonnent ou non. Quand vous pardonnez du fond du cœur, cela change la dynamique énergétique entre vous et les autres. Vous ne pouvez changer que vous-même, et vous devez permettre aux autres de changer à leur propre rythme et à leur manière.

Le pardon de soi, qui facilite le pardon de tous les autres, fait partie intégrante du processus d’ouverture du portail vers votre Centre du Cœur Sacré. Votre portail du cœur doit être ouvert afin de vous connecter avec les nombreuses facettes de votre Soi Divin et de votre conscience universelle.

Commencer le processus de pardon MAINTENANT, et faire un effort concerté pour ouvrir le portail de votre Centre du Cœur Sacré afin que ces merveilleux cadeaux puissent vous envahir.

Les étapes du pardon :

1 Identifier vos émotions (il y en a souvent plus d’une)   Deviens conscient de l’accusation portée envers toi-même ou quelqu’un d’autre et de ce que cela te fait vivre.
2 Prendre sa responsabilité  Être responsable, c’est reconnaître que tu as toujours le choix de réagir avec amour ou avec peur. Tu as peur de quoi pour toi ? Réalise, en plus, que tu as peur de te faire accuser de la même chose.
3 Accepter l’autre et lâcher prise Pour réussir à lâcher prise et accepter l’autre, mets-toi dans sa peau et ressens ses intentions. Accepte l’idée que l’autre personne s’accuse et t’accuse probablement de la même chose que tu l’accuses. Que pourrais-tu avoir fait pour qu’elle t’accuse de la même chose ?
4 Se pardonner Voici l’étape du pardon la plus importante. Pour ce faire, donne-toi le droit d’avoir eu et d’avoir encore des peurs, des croyances, des faiblesses, des limites, qui te font souffrir et réagir. Accepte-toi tel que tu es maintenant, en sachant que c’est temporaire.
5 Avoir le désir d’exprimer le pardon En guise de préparation pour la prochaine étape, imagine-toi avec la personne concernée en train de lui partager que tu l’as jugée, critiquée ou condamnée parce que cela a réveillé une ancienne blessure. Tu es prêt lorsque l’idée d’aller partager ton expérience à la personne concernée suscite un sentiment de joie et de libération.
6 Voir la personne concernée Exprime-lui ce que tu as vécu et que tu regrettes de l’avoir accusée, jugée et de lui en avoir voulu. (Tu fais mention que tu lui as pardonné seulement si l’autre te le demande). Je te suggère fortement de lui demander si elle t’a déjà accusé de la même chose et dans quelle situation.
7 Faire un lien avec le passé, avec un cordon ou une décision face à un parent  Retrace dans ton passé un événement similaire ayant eu lieu avec une personne faisant figure d’autorité : père, mère, grand-parents, professeur, etc. Cette dernière est en général du même sexe que la personne que tu as accusée. Refais toutes les étapes avec cette personne (figure d’autorité).

Lorsque l’émotion vécue l’est envers toi-même, fais les étapes 1, 2, 4 et 7. »
Lorsque l’émotion est envers toi-même, faites les étapes 1,2,4 et 7.

Extrait du livre « Ton corps dit : «Aime-toi !» de Lise Bourbeau

L'Amour Universel – Messages Célestes – Archives

11  – L’Amour de soi et l’Amour universel :

L’Amour dissous tous les blocages, l’amour guérit tout.

La compassion accroît l’énergie, la lumière, l’endurance, la vitalité et l’immunité

L’amour de soi :
L’amour de soi est de  s’aimer et de s’accepter tels que nous sommes. L’amour est de s’offrir ce que nous aimerions que les autres nous offrent. Par conséquent, nos décisions sont en résonance avec notre bien-être et notre réalisation. En effet, les situations dans lesquelles nous ressentons un bien-être sont favorisées. Il n’y a d’ailleurs plus de place pour ce qui ne nous convient pas. En fait, notre bonheur devient un nouvel objectif. Cet amour envers soi remplit les vides intérieurs et ouvre la porte à l’amour des autres. Il apporte à chacun la paix intérieure et la compassion. Il attire des gens qui s’aiment et irradient la joie de vivre. Par ailleurs, nous recevons des autres autant d’amour que nous portons envers nous-mêmes, car nous pouvons seulement recevoir l’amour que nous croyons mériter. De plus, l’amour de soi amène l’estime de soi qui nous pousse vers l’avant afin de réaliser nos projets. La persévérance et une nouvelle ouverture au monde s’installent. L’estime de soi apporte aussi le respect de soi et le respect des autres.

L’amour est sur quoi repose toute guérison, il est l’essence de la guérison spirituelle.

Toutes maladies ont une origine commune : l’absence de l’amour. Notre corps est le vaisseau sacré  de l’esprit universel et de l’âme immortelle et divine. L ‘instrument de l’âme est l’amour inconditionnel, l’essence divine omniprésente.

La santé c’est la liberté intérieure, l’acceptation c’est l’amour universelle. La maladie, c’est le rejet et l’absence d’amour.

Notre évolution consiste à devenir soi-même :

Voici quelques exemples pour prendre rendez-vous avec soi et apprendre à vous connaitre et vous écoutez :

Quelle est votre passion? Allumer la flamme qui fera vibrer votre cœur

Qu’aimeriez – vous créer ? La créativité facilite l’expression de l’être intérieur

Êtes-vous à l’écoute de votre intuition ? il est utile de l’écouter

Travailler la Confiance en soi

 Pratiquer la méditation, la respiration par le cœur

Ouvrir / ré-équilibre le chakra du cœur avec l’aide d’une orgonite

L’Amour Universel, c’est laisser les évènements et les enseignements rayonner sans avoir recours à des connaissances extérieures. Le Savoir est en Nous. Dans notre Cœur Vibral. Les enseignements du Cœur sont inscrits dans notre temple intérieur. Dans notre diamant pur. Quand nous nous posons dans notre espace , dans notre Cœur, l’Amour nous nourrit, nous alimente et nous offre l’abondance en nous inondant de la Connaissance Universelle à laquelle chacun de nous à droit. L’Amour Universel est un état d’Être .

Le Fil Unique d'Amour Universel - Soriah.Amahom.Com

12 – Les bienfaits des mantras :

Qu’est ce que c’est un mantra ?

Tiré de 2 mots sanskrit signifiant esprit (man) et protection (trâna), le mantra peut être défini comme une formule mentale qui protège notre esprit. Le principe du mantra consiste à répéter plusieurs fois une série de sons suivant un rythme bien précis. Il peut s’agir d’un mot, d’une phrase ou de plusieurs syllabes. Le mantra trouve son origine dans la religion bouddhiste et hindouiste et a été initialement utilisé comme chant divin et prière. Il a pour objectif de générer un meilleur état d’esprit comme la compassion, la clarté de pensée ou la compréhension, c’est une énergie capable d’effectuer un travail d’épuration des corps subtils en élevant leur taux vibratoire  de façon progressive et conséquente.

Soirée mantras (chants sacrés) - Centre Eloha

 

Voici quelques exemples de mantras que je connais et que je récite chaque jours :
Gâyatrî mantra :

La Gayatri est originaire des Veda (textes sacré hindouistes) et est probablement un des plus vieux mantra connu. C’est une prière traditionnellement chantée par les brahmanes au lever et au coucher du soleil, mais peu importe sa religion, sa sensibilité ou ses croyance, c’est un formidable mantra extrêmement doux et puissant qui fait appel à une conscience supérieure, quel que soit le nom qu’on lui donne (Dieu, Gaïa, Pachamama, la Lumière, l’Esprit, l’Âme, le Soi….).

Il renferme l’énergie universelle et porte le poids de toute la tradition millénaire. C’est une voie directe vers la connaissance et le savoir  universel.

Om Bhur Bhuvah Svaha
Tat Savitur Varenyam
Bhargo Devasya Dhimahi
Dhiyo yonah Prachodayat
Traduction en français de la Gayatri :

Om. Ô Puissance divine qui illumine le grand soleil et les trois mondes (terre, air, ciel) nous t’implorons et méditons sur ta lumière afin qu’elle illumine notre intellect et disperse l’obscurité (ignorance) présente dans nos coeurs.

Réciter la Gayatri permet de se reconnecter directement à notre cœur. Il est parfaitement équilibré en énergies masculines et féminines et permet d’activer nos centres énergétiques juste en y pensant. Plus puissant encore lorsque récité sur 2 respirations et 108 fois. Il nous connecte à toutes les autres personnes qui récitent ce mantra au même instant.
Le Om :Que signifie OM ou AUM? - Yes Yoga Bien Etre

Réciter 21 Om aux premières heures du matin vont purifiés  les cinq organes d’action, les cinq organes de perception, les cinq souffle vitaux et les cinq enveloppes recouvrant l’âme, le 21ème Om est le point culminant de cette récitation et correspond à la préparation de l’être tout entier à la réalisation de soi.

La récitation des 21 Om se conclut en répétant trois fois « Shanti,« (paix) ce qui apporte une purification accrue du corps, du mental et de l’esprit. La récitation du Om vous tonifiera, calmera les agitations du mental et accélérera le déversement de la grâce.  Shri Sathia Sai Baba

Lokah Samastah Sukhino Bhavantu -May All Beings Be Happy and Free

Loka samastah sukino bhaventu  Puissent tous les êtres de tous les mondes devenir heureux et libres. Un mantra à réciter dans toute situation, partout, à tout moment, autant de fois que nécessaire.

Om Gam Ganapataye Namaha :  

  • Om = Le son de l’univers
  • Gam = Le son de la puissance secrète de Ganesh. C’est sa « syllabe graine » ou mantra bija.
  • Ganapataye = Un autre nom de Ganesh, le briseur d’obstacles
  • Namaha = Je m’incline

C’est un mantra qui  permet d’invoquer Ganesh. Le but de ce mantra est d’éliminer les obstacles afin que vos projets ou autres soient couronné de succès.

AFROUTABIDOUILLE FEAT. ATTIRELePOSITIF ! - Site de ...

13 – Les bienfaits de chanter les bhajans

Les Bhajans sont des chants sacrés qui nous relient à une énergie d’ouverture et de partage. La vibration de ces semences sonores ouvre le souffle, nous aligne et élève notre conscience. Un Bhajan est composé de plusieurs vers en sanskrit (langue ancienne de l’Inde) ; chaque vers est chanté par le leader et repris par le groupe. L’écoute du groupe est très importante pour intégrer la structure, les sonorités et le rythme du chant. Ces chants peuvent avoir une origine très ancienne ou être plus contemporains. Ils seront accompagnés à la guitare et d’autres petits instruments. Le Bhajan fait souvent référence aux attributs et aux vertus d’une divinité ou son avatar (Shiva, Ganesh, Sita …) ; il ne s’agit pas d’une démarche religieuse  mais de ressentir ces aspects du divin contenus dans la vérité ultime ou Absolu. Ainsi, le chanteur de Bhajan peut quitter ses tracas et besoins matériels pour accéder à un espace de conscience plus clair, vaste  et lumineux. Chanter ressource, accompagne, et nous connecte au Soi ; notre dimension sacrée.

Je vous partage ici quelques chants de bhajans afin que vous puissiez les découvrir :

Cliquez ici pour écouter un exemple de bhajans chanter par mon chéri ! ou encore ici  , chant sacré de Sathya Sai Baba.  « Saï Baba est l’Être divin le plus réalisé qui honore cette planète de sa présence. »  Cette énergie continue à émaner de lui sur le monde entier.

Swami Ajay  chante  ici  « Sa mission : participer à l’élévation des consciences, en proposant à ceux qui le désirent, les moyens et l’envie de se transformer, des clefs pour nous aider à reprendre en main notre vie et trouver des solutions concrètes à nos problèmes pour ainsi acquérir Paix et Réalisation du Soi. »  J’ ai découvert Swami Ajay  depuis 2013 et j’ai la chance de l’approcher régulièrement lors de ses venues en France plusieurs foispar an.

J’aimerai également vous partagez ici sa vision « Comment prier ? « 

Voici un couple  » Edo et Jo « que j’ai découvert récemment et que j’adore écouter  ici.      

Bhajan d’Amma ici   « Connue en Occident et en Inde comme la prêtresse de l’Amour, Amma, dont le nom signifie « Mère » en langues dravidiennes, aurait donné une étreinte à plus de 40 millions de personnes, partout dans le monde »

Écouter des bhajans nous porte et nous apporte la joie ! A écouter sans modération pour rehausser votre taux vibratoire et vous faire du bien !

Chuuut je rêve - Home | Facebook

14 – La pensée créatrice :

La pensée créatrice est un autre outil puissant que vous pouvez employer quotidiennement pour modifier de façon positive votre monde, élever votre vibration et améliorer votre santé. Notre vibration fléchit quand quelque chose ne nous plait pas, nous rend triste ou nous cause une souffrance morale. Il est urgent d’apprendre à contrôler de façon stable nos pensées, elles ne sont autres que les fondations de notre vie. Focaliser son intention sur quelque chose et être pleinement ici et maintenant est un art qui réclame un entrainement constant.

Choisissez pour votre entrainement quotidien plusieurs pensées positives que vous souhaitez ancrer dans votre subconscient. Formulez toujours vos pensées au présent, comme si vous aviez déjà atteints votre objectif . Par exemple :

  • Je suis le créateur de ma vie
  • Quoi qu’on me dise, je reste positive.
  • Je m’aime et je m’accepte totalement
  • Chaque jour, je m’affirme de plus en plus, avec bienveillance et authenticité.
  • Je suis capable de… ( à vous de finir la phrase )

Choisissez, parmi les pensées, celle qui vous parle le plus, et notez-les sur les morceaux de papiers. Répandez-les dans votre maison, fixez les sur les murs ou sur le miroir de votre salle de bain. Écrivez les sur votre agenda entre vos rendez-vous quotidiens.

Estime de soi | Positivité, Affirmations louise hay, Estime de soi

 

14 -Charte de l’être intérieur :

Cette charte doit être lue dans le silence intérieure de notre être. La signature d’engagement à suivre pour cette charte, se fera par une signature « vibratoire énergétique » en connexion avec la source.

Je soussigné, moi, être spirituel vivant l’expérience humaine actuellement réincarné en (votre nom) m’engage à :

  • Méditer dans le silence intérieur au moins 30 minutes par jour, peu importe la manière dont cette méditation est répartie.
  • Utiliser mon coeur et ma conscience afin de filtrer toutes mes pensées avant chaque action ou parole envers moi-même ou autrui.
  • Trouver tous les moyens possibles pour réaliser au moins trois bonnes actions par jour et de donner au moins trois sourires et ou rires, à trois personnes différentes.
  • Remercier chaque matin (quel que soit son nom) la possibilité que j’ai de pouvoir respirer et de vivre une nouvelle journée. Qu’elle ne soit faite que d’Amour peu importe les tribulations subies.
  • Me libérer de chaque peur, difficulté rencontrée, douleur ressentie, de tout ce j’identifierai comme « négatif »
  • Envoyer de l’Amour tous les soirs avant de dormir, en pensées ou en prières, à chaque personne rencontrée directement ou indirectement dans ma journée, que cette rencontre ait été identifiée comme « positive » ou pas.
  • Boire au 2.5 litre d’eau par jour.
  • Laisser la télé éteinte toute la journée au moins une fois par semaine
  • Demander Pardon à autrui et /ou se Pardonner pour le mal infligé ou subi directement ou indirectement sans l’intervention d’une quelconque notion temporelle.
  • Me rappeler au moins une fois par jour que ; Je suis un être Spirituel vivant l’expérience Humaine, et que je suis une Conscience se nourissant d’Amour Inconditionnel, que je suis Amour Inconditionnel.
  • Demander du soutien ou de l’assistance en cas de difficultés, récurrentes avec l’un des dix points cités ci-dessus.

Tiré du livre : être intérieur

 

AFFIRMATION POSITIVE DU JOUR!!! - Bienvenue dans mon Univers ...